NOS ANNONCEURS

24.6.07

COMMENT ROULER SUR UN VÉLO OPTIMAL


Cette été je me suis imposé de rouler sur un vélo style cruiser avec une seule vitesse. La raison au début était purement esthétique, mais il y avait aussi le fait que je déteste me promener avec tout les outils nécessaires pour réparer un dérailleur et des freins à cables. Mécano égale parfois parano! Une bicyclette avec une seule vitesse offre un certain désavantage lorsqu'on est affronté à une pente abrupte ou un vent de face. Il faut donc que le vélo soit optimal pour offrir le moins de résistance de roulement possible.

Les petits trucs qui suivent s'appliquent à tous les vélos, pas seulement les cruisers, afin de rendre vos randonnées plus agréables et donc par le fait même plus nombreuses.
  1. LA PRESSION DES PNEUS: Équipez-vous d'une pompe à plancher avec un manomêtre et vérifiez la pression de vos pneus régulièrement. Les tubes sont poreux et vous perdez toujours un peu d'air. Un pneu gonflé à la bonne pression fait toute une différence!
  2. LES ROULEMENTS À BILLES: Les roulements à billes s'occupent de réduire le plus possible la résistance de roulement. Vérifiez s'ils sont bien graissés en tournant les roues librement pour voir si elles tournent sans résistances. Faite le même test avec le pédalier en enlevant la chaine et en tournant les pédales afin de voir s'il n'y a aucune résistance.
  3. LUBRIFIEZ VOTRE CHAINE: Aussi simple que ça puisse paraître, une chaine mal lubrifiée peut vous volez de l'énergie. Néttoyez et lubrifiez régulièrement.
  4. Y'A TU KEKCHOSE QUI FROTTE?: Si vous avez un sabot de frein collé constamment sur la jante d'une roue, vous pédalez fort pour rien! Encore une fois, faites tourner votre roue afin de voir si les sabots de freins ne frottent pas sur la jante. Vérifiez aussi si la roue est bien installée dans le cadre. Un pneu qui frotte sur le cadre est aussi un énorme voleur d'énergie.
  5. LA POSITION DU SIÈGE: Combien de fois que j'ai vu un gars pédaler avec les genoux qui s'en vont vers les cotés? Trop souvent. Ça abime les genoux et ce n'est pas la meilleur façon de pédaler. Ajustez votre siège à la bonne hauteur. Placez votre talon sur la pédale qui pointe vers le bas. Si votre jambe est droite, vous êtes bons. Sinon, c'est trop bas ou trop haut.
  6. UTILISEZ VOS VITESSES!: Si vous en avez, utilisez les. Le gros engrenage en avant sur le pédalier va détruire vos genoux si vous êtes toujours dessus. À moins d'être un super athlète, évitez ce genre de chose et apprenez à utiliser vos vitesses.
  7. METTRE VOTRE VÉLO À LA DIÈTE: Si vous avez des bidules inutiles sur votre vélo, enlevez les. Vous êtes la seule chose à propulser votre bécane et chaque gramme compte. Un vélo trop lourd se fera sentir dans les grosses pentes en montant et les vents de face. Le seul avantage d'un vélo lourd c'est lorsqu'on descend une pente.
L'entretien de votre vélo fait plus que simplement le préserver, il permet aussi de rendre vos randonnées plus agréables. Plus un vélo est agréable à rouler, plus on l'utilise.

À la prochaine.

Gérald :)

p.s. Pour ceux qui demeurent à Montréal, j'offre mes services de mécano sur rendez-vous seulement. Pour me contacter, vous pouvez m'écrire à: xddorox(à)gmail.com

4.6.07

COMMENT SURVIVRE AU TOUR DE L'ÎLE DE MONTRÉAL

Pour la troisième année consécutive, j'ai participé au Tour de l'île de Montréal en tant que mécanicien bénévole sur le circuit. J'ai déjà travaillé comme mécano dans les relais pendant 5 ans dans les années 90, mais j'aime mieux cette façon de participer à l'évènement. L'édition de cette année fut très agréable comparativement à celui de l'an passé. La route choisie en 2006 était absolument atroce. C'est à croire que les organisateurs c'étaient donnés la tâche de trouver les pires rues de Montréal pour faire un tour organisé de nid de poule et de traverse de chemin de fer!

Le départ

Cette année le circuit choisi fut parfait. Ceci n'est que mon humble opinion, mais faire un paquet de détour dans les petites rues pour faire une route agréable à l'oeil n'est pas une chose simple avec 30 000 cyclistes dans la randonnée. Un chemin simple et dégagé a été, selon moi, un excellent choix.

Mon tour de l'Île


Mon défi cette année était double. En premier lieu je roulais pour la première fois sans mon fidèle apprenti. Mon fils avait une autre activité qui l'a empèché de participer cette année. Mon deuxième défi était de m'imposer de rouler dans le Tour avec un vélo une vitesse avec le seul frein à retropédalage, le fameux frein à pédales! Mission accompli, mais avec quelques leçons en plus. Un vélo équipé du seul frein à la roue arrière demande d'être pas mal allumé et reveillé parce qu'on doit prendre un rendez-vous pour freiner. C'est pas instantané l'affaire! Avec les yeux grands ouverts, j'ai remarqué certaines choses.

Mon Vélo

Les gens sont inconscients!

Là je suis très poli, pcq c'est pas ça que je voulais dire! Bon c'est pas tout le monde non plus, mais il y en avait beaucoup qui roulaient en se foutant carrément des autres cyclistes autour. Le fait que la rue soit fermée aux voitures donne une fausse impression de sécurité et les gens roulent en changeant de "voie" sans regarder, decide de s'arrêter au beau milieu du chemin instantanément ou passent d'un coté de la rue à l'autre sans prendre conscience de l'énorme train cycliste derrière, à coté et devant eux. Ceci est sans compter les imbéciles qui decident de faire du slalom à haute vitesse dans cette masse roulante. Mon conseil pour vous est de toujours roulé devant, derrière ou directment à coté d'un autre cycliste. Ne jamais vous placé en biais, vous placant ainsi dans le point mort de la personne devant vous. Toujours, mais toujours regardez à coté de vous avant de vous tassez. Si vous amenez vos enfant avec vous pour faire le Tour, dite leur de rouler en ligne droite et non en zigzaguant. J'ai vu une personne s'éffondrer au sol devant moi suite à une manoeuvre du genre executée par un jeune cycliste.

Gardez vos oreilles ouvertes

Les bénévoles sur le parcours doivent parfois donner des indications verbales aux cyclistes afin de bien les diriger, c'est à vous qu'ils parlent. Écoutez attentivement et suivez les directives.

Les relais

Je n'ai aucune information à vous fournir sur les relais. Je les évite comme la peste! Trop de monde et je ne veux pas attendre en ligne une demi heure pour un cossin gratos. Sur le sujet par contre je dois émettre une opinion sur le premier relai de l'édition 2007 du Tour. Le premier relai était situé en bas d'une pente et il y avait des bénévoles qui indiquaient ceci: " Pour le relai restez à gauche, pour continuer restez à droite". Petit détail, il ne restait que 3 mêtres pour prendre cette décision alors que tout le monde filait à vive allure! Aux organisateurs je vous demande au nom du Ciel de placez des indications bien à l'avance la prochaine fois.

Préparez votre vélo et vos jambes à l'avance.

Il est important pour vous de faire réparer et de rouler sur votre vélo quelques semaines avant le Tour. Ceci aidera également vos jambes. :) Organisez-vous pour ne pas ajouter d'accessoires ou faire de grosses réparations sur votre vélo le jour avant le Tour. Testez votre équipement bien avant. Amenez avec vous des chambres à air, il n'est pas garanti que les mécanos auront votre grandeur avec eux. Par contre, il se feront un plaisir de réparer votre crevaison.

Les mécanos
Les Bénévoles

Ou plutôt les bénévélos. C'est très simple, sans eux pas de Tour de l'île. Félicitations à vous tous pour un travail formidable.

Le Tour de l'Île de Montréal est un évènement fantastique et très bien organisé. Vous devez y participer au moins une fois dans votre vie. Mais rappelez-vous, soyez prudent et vigilant afin que cette journée soit une expérience agréable du début à la fin.

À la prochaine

Gérald