NOS ANNONCEURS

1.5.07

MASSE CRITIQUE DE MONTRÉAL 27 AVRIL 2007



Comme certain d'entre vous, je me suis toujours interressé à la masse critique. Cet évènement est une randonnée spontanée dans les rues de Montréal une fois par mois en général le dernier vendredi du mois. Le départ ce fait au Square Phillips au coin de Union et Ste-Catherine à 18H00. Ce genre de randonnée existe partout dans le monde et a débuté il y a une quinzaine d'année afin de sensibiliser les gens à la place du vélo dans nos rues urbaines.

Dans certaines villes, il s'agit d'un évènement qui se déroule sans problèmes et dans d'autres comme à New York il s'agit d'un conflit entre les gangs de cyclistes et la Police de New York.

Le vendredi pendant toute la journée je surveillais avec attention les rapports météo afin de décider si je participais ou non. Finalement à 15H00, avec la pluie qui tombait à boire debout, je me suis décidé et je me suis dit au diable la pluie, on y va. Ma descente de Ahuntsic au Centre-Ville a été très agréables et excitante. J'au toujours adoré rouler dans la circulation dense. Je n'ai jamais fait de courrier à vélo, mais j'aime l'intensité de ce genre de randonnée. Je ne suis pas aussi téméraire que les gens de courrier et je suis tout de même prudent. Une cinquantaine de personnes et plus étaient présente pour le départ malgré la température maussade. Sans présence policière, nous avons pris Ste-Catherine d'assaut en prenant soin de prendre les deux voies au complets. Nous avons tourné vers le nord sur St-Hubert pour ensuite nous diriger vers l'Ouest sur Maisonneuve jusqu'à Avenue Du Parc. C'est à ce moment que nous avons rencontré notre première voiture de Police qui attendait sur la voie opposé. Nous avions 4 voitures du poste 38 derrière nous en un rien de temps.

Les Policiers ont tenté d'escorter la horde tant bien que mal, mais la masse en a décidé autrement. Alors qu'un véhicule de Police nous attendait afin de nous escorter à une intersection, le peloton à l'avant a décidé de tourner sur la rue Drolet. Nous avons été interceptés sur Drolet par devant et par derrière. Les agents du Poste 38 n'étaient pas de très bonne humeur par leurs expressions, leurs languages corporelles et le déploiement d'un bâton télescopique immédiatement après la sortie d'un Policier de son véhicule. Par chance le Sergent du poste 37 qui était derrière nous avait un plus grand sens diplomatique et a réussi à calmer tout le monde des deux cotés. 4 personnes furent identifiés par les Policiers et selon les personnes concernées, ils ne les auraient pas informé pour quelle raison. Nous avons été informés par les Policiers que nous fesions parti d'une démonstration illégale et a partir de ce moment la masse s'est dispersée. Nous nous sommes tous rencontrés au Métro Mont-Royal afin d'échanger et casser la croute.

Bon ici je vais glisser mon opinion sur cette évènement et je suis certain que ce prochain paragraphe va génèrer des commentaires. Ils sont toujours les bienvenus. Par contre, je dois vous dire que ceci est mon opinion et que je ne me considère aucunement expert en la matière. Alors voici:

Je crois que circuler à l'heure de pointe la dernière journée de la semaine n'est pas le meilleur moyen d'encourager les automobiliste à laisser leurs voitures à la maison. L'effet choc est bien entendu très évident mais après plusieurs répétion il devient plutôt considéré comme une nuisance. Il faut également considérer que foutre le bordel au Centre-Ville un vendredi soir n'est rien pour améliorer les relations avec les forces de l'ordre. Selon mon humble opinion, il serait temps de reviser la stratégie. Avant tout il faut devoir identifié le but premier qui est selon moi d'encourager les gens à utiliser le vélo. Il faudrait rendre la masse critique plus attrayante pour monsieur et madame tout le monde. Comme les compagnies de voitures, la masse se doit d'avoir une stratégie pour atteindre le plus grand public possible afin de faire valoir son point. Il est entendu que la masse critique n'est pas un organisme et elle n'appartient à personne. Mais il existe un noyau de personnes qui fait qu'elle continue chaque mois. J'espère qu'ils liront ses lignes. La contribution des plus "passionnés" est toujours nécessaire pour faire avancé les choses et la cause est certainement juste. Je crois à cette cause moi même. Mais il faut parfois prendre le temps de revoir les façons de faire afin de pouvoir évoluer.

Finalement, je dois souligner que cette randonnée m'a plu énormément et que je vais certainement y retourner. Les gens qui y participent sont extraordinaires et sympathiques.

Rendez vous à la prochaine Masse Critique le 25 mai 2007

Gérald